statistiques
Billet d'humeur
Histoires de femmes

Ce mois-ci, le cyclisme féminin occupe le devant de la scène dans trois registres différents : humanitaire, sportif et cinématographique. Cela relève de l’utopie et pourtant c’est bien vrai : comme elle le raconte dans son ouvrage Mountain to Mountain, la cycliste américaine Shannon Galpin voudrait créer une équipe nationale féminine en Afghanistan ! Prête à déplacer des montagnes, cette vététiste du Colorado est depuis quelques années engagée auprès des femmes afghanes afin que celles-ci retrouvent leur liberté grâce au vélo, interdit dans leur culture. Dans un environnement des plus hostiles, elle les entraîne au cœur des montagnes afghanes afin qu’un jour elles puissent participer à des compétitions internationales. La deuxième lauréate du mois est Pauline Ferrand-Prevot. Notre « conquistadora » s’est parée du maillot arc-en-ciel en terre espagnole ! Avec ses équipières, elle vient d’écrire les premières pages d’une superbe histoire. Son immense talent et son caractère en font une excellente ambassadrice du cyclisme féminin. J’en termine avec le film québécois La Petite Reine, qu’une partie du peloton du WorldTour a découvert sur les écrans dans l’avion qui les conduisait aux Grands Prix de Québec et de Montréal. Inspiré de l’histoire pathétique de la championne canadienne Geneviève Jeanson, ce film interpelle et met en lumière le rapport entre le coureur dopé et son entourage. Ces trois championnes, ces trois femmes aux destins différents, contribuent à leur façon au développement du cyclisme féminin qui est aussi une des priorités de l’Union cycliste internationale.
Le débat du mois
La question du mois